les experts

Notre Incroyable histoire

C’est l’histoire d’un vignoble qui vouait depuis tout temps son activité à la production de l’Armagnac, et qui voilà 40 ans, eut le courage de diversifier sa production, la reconversion se mit alors en ordre de marche. Restructuration du vignoble, maitrise des rendements, investissements importants dans les chais notamment en vue de maitriser la fermentation à basse température. Avec un objectif : améliorer la qualité des vins pour aller conquérir le monde.

 

1974 marque la naissance de la dénomination « Vin de pays des Côtes de Gascogne » qui s’applique au département du Gers. C’est en 2004 que la zone de production sera étendue à toute la zone de l’Armagnac.

En 1982, le travail de restructuration du vignoble et l’évolution dans les chais sont reconnus car les vins obtiennent l’agrément en « vin de pays Côtes de Gascogne ». Un décret spécifique fixe alors les conditions de production sur l'ensemble du département du Gers.

Depuis le 1er août 2009, les Côtes de Gascogne ont été reconnus et enregistrés en tant qu' «Indication Géographique Protégée ». Leurs conditions de production sont désormais définies dans un cahier des charges.

Il n’a pas fallu plus de temps aux vins Côtes de Gascogne pour se tailler une part considérable sur le marché international des vins blancs. Principalement en Europe du Nord (Allemagne, Royaume Uni, Pays, Bas, Belgique…) où le Gascogne jouit d’une belle reconnaissance, sa fraicheur et son fruité exaltent.

Ce succès s’est construit chez les vignerons indépendants, dans les caves et leurs unions. Quelques leaders, locomotives indispensables au développement de la filière ont ainsi favorisé l’ouverture vers les marchés.

 

 

Classant aujourd’hui les Côtes de Gascogne, comme

l’un des vins blancs français les plus exportés à travers le monde.

 

 

L’identité et la typicité des Côtes de Gascogne se dessinent alors au travers de vins d’assemblage d’au moins 2 cépages, avec le COLOMBARD à dominante. Les blancs sont vifs, fruités et légers.

Dans les années 90, les premiers SAUVIGNON apparaissent sur le vignoble gascon, afin de répondre à la demande internationale. Ces derniers apportent aussi de la complexité aux vins. Et quelques années plus tard, les Manseng font aussi partie intégrante de la production pour donner rondeur et gras aux vins. Ils permettent également la production des blancs moelleux et doux qui rencontrent un franc succès.

En s’appuyant sur des cépages traditionnels en tête desquels les incontournables COLOMBARD et GROS MANSENG, les Côtes de Gascogne poursuivent leur route dont les règles ne varient pas : une amélioration constante de la qualité et une technique toujours plus sophistiquée à la recherche constante du croquant du raisin frais, comme signature des Gascogne !

 

 

 « Nous possédons un des vins qui se vend le mieux dans le monde »

se réjouissent les co-Présidents de la filière Jean-Pierre Drieux et Olivier Dabadie.

 

 

La réussite commerciale des Côtes de Gascogne liée à une stratégie de développements des exportations, révèle encore de belles perspectives. En effet, ses marchés historiques européens (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays Bas) mais aussi les Pays-Tiers (Canada, Etats-Unis, Japon) et le marché français restent toujours dynamiques et progressent.

 

Tous les acteurs, vignerons, œnologues, metteurs en marché, cavistes, restaurateurs, nourrissent un même enthousiasme pour ces vins élaborés entre Pyrénées et Garonne. Tous se réjouissent de vivre une si belle aventure, avec la passion comme trait commun.

Avertissement

En choisissant d'accéder au site vins-cotes-gascogne.fr, vous certifiez être majeur et avoir connaissance de la règlementation en vigueur dans votre pays relative aux sites Internet d'information sur les boissons alcoolisées.

Entrer